Bordeaux Aquitaine Marine

Les armateurs à la grande pêche

Alain Clouet

Les armateurs historiques

Bordeaux Fretté et Cotineau o 1817 : arment le baleinier "Le Harponneur" --  Montet et Henry (armateurs morutiers) Arcachon Coycaut - 1863-1867 o 1863 : premier chalutier à vapeur aquitain, l’Emile Péreire (20 mètres, coque bois), commandé à Bordeaux. o 1864 : commande du Hubert Delille à Langoiran. o 1867 : faillite.

Les armateurs contemporains

Bordeaux

Compagnie Coloniale de Pêche et de Commerce (1907-1911) o 1907 : création pour exploiter les pêcheries du Sénégal au Maroc. o 1908 : 2 chalutiers et 1 goélette. o 1911 : disparition de la société. Cie Générale de Grande Pêche (ex-Morue Française) o 1945   :   PDG   :   Ferdinand   Legasse.   -   possède   3   chalutiers   saleurs   :   Arnaud   Legasse,   Duguay-Trouin,   La   Jeune   Française (de 1959-1972 environ) et 2 chalutiers mixtes : Louis Legasse, Jacques Cœur . Société Nouvelle des Pêcheries à vapeur (1901- ?) o 5-1901 : créé à Arcachon par MM. De la Brosse et Fouché. Chalutiers Girondins (1924- ?) o 1924 : 2 morutiers (70 m de long, 40 m de large), le René Godet et le Joseph  Vandevalle Pêcheries de France (M. Castel) (1924- ?) o 1924 : 4 morutiers, les Edouard-Watteau, Jules Elby, René Godet, et Joseph Vandevalle. Saint-Martin, Legasse, Neveu et Cie (1920-1969) o 1945 : 1 morutier, le Président Houduce. o 1969 : Legasse revend sa société au groupe Chegaray. Societe Hoadienne de Pêche (1924)- o  1924 : 2 morutiers : l’Acadien et le Cap-à-l’Aigle (ce dernier construit par les ACSO de Bordeaux) A. Letouzet (1911-1921) o 1911-21 : possède le 3 mâts goélette la Pomone. Huret - Pêcheries Bordeaux-Bassens (1843, 1938 – 1977) o Le fondateur est Joseph Norbert Huret né le 29 septembre 1843 - capitaine au long cours. o 1908 : fonde le « Comptoir de Pêches Joseph Huret » à Boulogne-sur-mer. o 1910 : se constitue en entreprise avec l’aide son gendre Georges Dezeustre (ingénieur ECP) et de son fils Joseph Prosper Huret. o 1914 : possède 5 chalutiers à vapeur dont 4 à la grande pêche - La Marine Nationale réquisitionne les 5 chalutiers. o 1914-18 : profite de la guerre pour transférer son siège social au 8 rue Corneille à Bordeaux. Il y a plusieurs raisons à ce déménagement : Bordeaux est le lieu de transaction de la morue salée en France, c’est en outre grand port de réparation avec beaucoup de facilités et des possibilités d’hivernage des bateaux. o 1919 : l’activité reprend - trois chalutiers sont récupérés et envoyés à Terre-Neuve o 1920 : décès de Joseph Norbert Huret à Bordeaux à l’âge de 82 ans. o 1921 : mort de son gendre et collaborateur, Georges Dezeustre à St Pierre et Miquelon. Succède à Joseph Norbert Huret, son fils Joseph Prosper Huret qui détient 50% du capital, Mme Georges Dezeustre détenant le reste. o 1924 : 4 morutiers, les Islande, Terre-Neuve (construit en 1911, 60 mètres), Mauritanie et Maroc. o 1928 : Mme Dezeustre cède ses parts à ses fils Georges et André nés en 1901 et 1903. Le Comptoir devient une société en nom collectif « Huret et Cie » entre les trois associés. La famille fonde avec la SA « Cie des entrepôts et gares frigorifiques » en association avec la SA des « Sècheries Frigorifiques » et de la SA « Cie des entrepôts et sècheries frigorifiques de Bordeaux-Bassens ». Le but avoué de cette création est d’améliorer la commercialisation de la morue en France. o Années 30 : la crise économique mondiale affecte durablement la société qui dispose à cette époque de quatre chalutiers (Islande, Maroc, Terre-Neuve, Mauritanie). o En novembre 1938, la commercialisation est abandonnée faute de rentabilité. Le nom de la société est changé et devient « Pêcheries de Bordeaux-Bassens ». Elle exploite trois gros chalutiers au diesel. o Avril 1946 :  à la fin de la guerre, le seul chalutier restant, l’Islande II, reprend du service. La société « Joseph Huret » abandonne toute activité au profit des « Pêcheries de Bordeaux-Bassens », et se transforme en SARL. o 1960 : dissolution de la SARL « Joseph Huret ». o 1964 : décès de Joseph Huret. André Dezeustre prend la suite assisté de Georges et de son cousin Jean Huret. Ils possèdent alors trois chalutiers saleurs. Mais ce type de pêche est de moins en moins rentable. o 20 janvier 1965 : achat du Bassilour, renommé Islande. o 1967 : Entrée en flotte du premier chalutier congélateur, le Groeland, qui donne de bons résultats. o A cette époque, leur achat est subventionné par l’Etat. Ils passent commande avec l’armement « Le Garrec » de 4 chalutiers-congélateurs en Italie entre 1973 et 1975. o 11 mai 1975 : décès de Jean Huret. Le PDG devient André Dezeustre avec deux directeurs, ses fils Jacques et Guy. o 1977 : Dezeustre rachète le Bassilour aux AFC et le rebaptise Islande. La société fusionne avec ja «Pêche au Large» pour former la SNPL. Bateaux possédés par Huret et Pêcheries de Bordaaux- Bassens Société Nouvelle des Pêches Lointaines (1977- o 1977 : Cette nouvelle société présidée par Jean-Roger Domecq est issue de la fusion de la "Pêche au Large" (les frères Jean et Gérard Vidal) et de "Pêcheries de Bordeaux-Bassens" (famille Dezuqtre). Le directeur commercial et chef de l'armement est Jacques Dezeustre, son frère Guy est directeur des services techniques, Gérard Vidal directeur des achats et Michel Peyrot, secrétaire général. o Sont ainsi regroupés les trois navires de la famille Vidal et les cinq de la famille Dezeustre. o L'interdiction de la pêche à la morue au Canada en 1992 sonne le glas de la grande pêche. Pêche au Large (1934- 1977) Islande 2 o Fondé en 1934 par Pierre Vidal, pour reprise de trois morutiers de la Société Nouvelle des Pêcheries à Vapeur en faillite, les Victoria, Marcella et Merceditta. o 1939 : Pierre Vidal meurt dans un accident de voiture. Sa femme est nommée gérante. o 1940 : Le Marcella et le Mercitta sont réquisitionnés par les allemands (le premier coulé en Méditerranée, le second en rade du Verdon). Le Victoria reste à Dakar sous pavillon français. o 7-1945 : nouveau départ en pêche du Victoria. .Jean Vidal et son oncle Gérard prennent la gréance de la société. o 1949 : achat du Pierre-Vidal (Cdt Michelet). o 1950 : lancement du Magdalena - vente vers cette époque du Victoria, remplacé par l’Anita. o 1960 : création à Rochefort de la société « Gel au Large » en cofinancement. Elle produit du poisson congelé pour les sociétés de distribution comme Findus ou Vivagel. Cette société sera revendue  vers 1972. o 1977 : fusion-absorption par la SNPL nouvellement créée. Bateaux possédés le Pierre Vidal 2 Saint-Martin, Legasse, Neveu et Cie (1920- ?) o 1945 : 1 chalutier : Président Houduce Les Armements français coloniaux (1923- ?) o Créé par la branche bayonnaise de la famille Legasse. Le nouvel armement achète trois voiliers : Bassilour, Stella-Matutina, à Saint- Pierre et Miquelon, et Rouzic, qui semble seul être inscrit à Saint-Servan. o En 1924, elle achète le Notre-Dame d’Uronéa, ex-Algarve, ex-Blanche H. Collins, trois-mâts goélette en bois à pont unique, construit en 1918, à Little-Broock en Nouvelle-Écosse (Canada), par les chantiers C.H. Collins. Navire de 503 Tx de jauge brute totale, 491 Tx 36/100e de jauge brute, 388 Tx 98/100e de jauge nette, long de 49,95 m, large de 10,27 m pour 4,15 m de creux. o 8/5/1930 : ce dernier coule, en pêche sur les bancs (récit du naufrage sur http://www.fecamp-terre- neuve.fr/Navires/Uronea.html ) o 1945 : 1 chalutier : le Bassilour (construit aux USA - exploité par Legasse - racheté par Huret en 1977 et rebaptisé Islande

Arcachon

Pêcheries Cameleyre Frères (1919-1964) o 1919 : Henri et Vincent CAMELEYRE achètent deux vieux chalutiers en bois. o 1927 : 7 chalutiers, 1 sardinier, 1 remorqueur. o 1943 : 6 navires. o 1958 : 2 chalutiers. o 1964 : arrêt de la société. Numa Lury o 5/2/1917 : perte du chalutier à vapeur  Yvonne coulé par un sous-marin. Oceana o 1950 : plusieurs chalutiers Noël Gruet Pêcheries de da Grande Côte o 1911 : constitution de la Société. Rachat du Nordcaper, de la Baleine et du Rorqual à la « Morue Française » de Boulogne. o 20/12/1916 : perte de l’Otarie II, coulé par un sous-marin allemand. Larroque frères (1888-1898) o 1888 : achat du Ville d’Arcachon, construit à Bordeaux (200 cv) o 1894 : achat du Roitelet, construit à Nantes (100 cv) o 1898 : achat de 3 chalutiers identiques au chantier La Brosse et Fouché à Nantes (32 m, 130 tx, 280 cv, 9.5 n) o 1899 : ne peuvent payer les 3 chalutiers. MM. La Brosse et Fouché rentrent en possession de ces vapeurs puis les vendent à la Société Normande des Pêches à Vapeur dont le siège est au Havre et qui a comme principaux actionnaires les constructeurs nantais. Les trois chalutiers restent attachés au port d'Arcachon pour la pêche au chalut dans le golfe de Gascogne. o 23/12/1900 : perte du Paul-Larroque dans les passes. Pêcheries Françaises d'Arcachon (1896-1907) o 1896 : achat du Saint-Georges (construit à Nantes, 1873), et du Persévérant (Dundee, 1885). o 1901 : achat de la Vague et de l’Intrépide. o 9/5/1907 : perte du Saint-Georges de 148 tx. o 9-1907 : faillite - o 1908 : La Vague, le Padoue et le Persévérant sont revendus à divers armateurs. o 1915 : perte de La Vague. Pêcheries du Golfe de Gascogne (vers 1908) o 6-1900 : 5 vapeurs achetés d’occasion en Angleterre, le Phoque, le Marsouin, le Lamentin, le Morse et l'Otarie. o 1903 : achat du Narval. o 1904 : achat du Dauphin. o 1905 : achat du Soufleur et de la Sirène. o 1906 : achat du Cachalot et de l’Halicon. - achat de la Baleine et du Nordcaper, chalutiers de grande pêche de 45.72 m. o 1907 : achat du Dugong. o 1908 : échouage de la Baleine au cap Juby et capture de l’équipage par une tribu de Mauritanie. Il sera renfloué, réparé par les « Chantiers de France » et remis en service la même année. o 1908 : achat de 3 chalutiers de grande pêche : Beluga, la Catherine, le Rorqual. Cet armateur devient le plus grand armateur français à la pêche (19 chalutiers). o 17/12/1908 : naufrage du Marsouin au sud-ouest du phare de Contis. o 28/1/1910 : naufrage du Belouga à Sydney-Cap-Breton (Terre-Neuve). o 11/1910 : faillite. o 1911 : vente du Nordcaper, de la Baleine et du Rorqual, les trois chalutiers de grande pêche à la « Morue Française » de Boulogne. Vente des  Phoque,  Baleineau,  Narval et  Souffleur aux « Pêcheries de la Grande Côte ».Vente du Lamentin à M. Bouyssounous d’Arcachon.Vente du Morse à M. de Witt, qui le met en gérance aux « Pêcheries de l’Océan ».Le Gibbar part à Barcelone, les  Jubarte, Dauphin et Halicon (ou Halicor ?) à Lorient, le Cachalot et la Grève en Hollande, l’Orque à La Rochelle et le Dugong à Marseille.A la suite de ce sinistre, Arcachon perd sa place de 2 ème   port de pêche. Pêcheries de l'Océan (1865 – 1950 ?) o 1865: Création de la « Société Immobilière du Moulleau et des Pêcheries de l'Océan » par H. Johnston - achat du Cormoran (80 tx, 192 cv, construit à Glasgow). o 1866 : achat du Héron (1866), du Pélican (1867), de l’Albatros (1873) sisterships du Cormoran. o 1882 : achat du Pingouin à Glasgow (30 m, 165 txn, 232 cv), basé à La Teste. o 1/2/1883 : le Cormoran se perd corps et biens au large des passes d’Arcachon. o 21/7/1884 : achat du Courlis à Leith (Ecosse, 31 m, 128 tx, 208 cv). o 17/9/1889 : achat du Pétrel à Maddelesbroc-York  (Angleterre, 39 m, 209 tx, 246 cv) o 28/12/1891 : l’Albatros est coupé en deux au milieu des passes. o 25/1/1902 : perte du Héron. o 1902 : achat de la Mouette et du Goëland. o 1903 : achat de l’Alcyon. o 1906 : entrée dans la flotte du Grèbe dont le propriétaire est Paul de Jeffrier. o 1908 : achat de l’Eider. o 1909 : achat de l’Ibis. o 1950 : plusieurs chalutiers. chalutier Roche-Noire Société nouvelle de gérance maritime (1934-1967) o 1916 : repris une partie de la flotte de la Société Nouvelle des Pêcheries à Vapeur o 1934 : achat du Roche Noire et du Roche Velen au Crédit de l’Ouest. o 1935 : Les Chantiers et Ateliers de Saint-Nazaire Penhoët, armateurs du chalutier Marie Mad, le donnent en gérance à la Société Nouvelle de Gérance Maritime o 8/1939 : le Roche Noire et le Marie Mad sont réquisitionnés Société Générale d'Armement (1919- ?) o Filiale de la précédente créée pour reprendre la Société Nouvelle des Pêcheries à Vapeur. o 1917: - perte du chalutier à vapeur Naalso de 47 tx, armé d’un canon de 65 mm, probablement explosé par une mine dérivante. Il était réquisitionné. Pêcheries Normandes (1896-1907) o 1898: création par les constructeurs nantais DE LA BROSSE et FOUCHE pour utiliser des vapeurs de clients ne pouvant les payer. Cette société a donc son siège social au Havre, mais ses bateaux sont basés à Arcachon. o En 1899, la même année, ils construisent 5 nouveaux chalutiers pour Arcachon : la Jeanne (31 m, 169 tx, 300 cv), et quatre sisterships, Sainte-Anne, la Louise-Marie, la Suzanne-Céline et la Marie-Madeleine (32 m, 165 tx, 400 cv, 10 n) o 1901: remplacée par la Société Nouvelle des Pêcheries à Vapeur Société Nouvelle des Pêcheries à Vapeur (1901-1934) o 1900 : Succède aux Pêcheries Normandes, basée à Arcachon et Nantes, avec les mêmes actionnaires (MM La Brosse et Fouché). Elle reprend les six chalutiers précédents consacrés à la pêche côtière (Sainte-Anne, la Louise-Marie, la Suzanne-Céline, la Marie-Madeleine, la Jeanne, la Marie-Jospeh, le Guajan-Mestras et le Paul Larroque. o 1907 : achat du Sacha et de la Jeannette, chalutiers de grande pêche de 42.60 m. Ils sont destinés à Terre-Neuve et à l’Islande - perte de l’Otarie - achat de l’Otarie II. o 1908 : achat du Vénus, chalutier anglais échoué  sur le littoral landais. o 12-1908 : achat de l’Emilie-Marie et de la Marguerite-Marie, chalutiers de grande pêche. o 1916 : Reprise par la Société Générale d'Armement. o 1920 : reprise du nom initial. o 19/9/1922 : achat du chalutier anglais de 35 m Roche Velen. o 2/10/1924 : achat du chalutier Roche Noire en Angleterre. o 1934 : Faillite - les bateaux deviennent propriété du Crédit de l’Ouest.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - Année Obs 4 chalutiers 1914 Réquistionnés par Marine Nationale 3 chalutiers 1919 Islande 1  1920-1938 Terre-Neuve 1924 Construit en 1911 – 60 m de long Mauritanie 1924 Maroc 1924 Finlande 1 1936-34 Moteurs diesel -coulé le 26-3-1944 Jutland 1 1934-1939 Moteurs diesel Islande 2… 1945-1949 Moteurs diesel - commandé en 1939 Finlande 2 1948- ? Jutland 2 1951- 75 ? Zélande 1 1955 -75 Islande 3 (ex-Bassilour) 1965 - ? Goenland 1967 - ? Premier chalutier congélateur de la flotte Zélande 2 1973-1989 Finlande 3 1974-1988 Jutland 3 1974-1980 Islande 4  1973-1988 ? Mise en service obs Victoria 1 1927-1951 Marcella 1933-1944 Merceditta 1936-1939 Sabordé par les allemands en 1944 en Gironde, réparé et réutilisé Pierre Vidal 1 1948-1962 ? Magdalena 1949-1970+ Annita (ex-colonnel Pleven) 1951- ?  Le Pleven était en service depuis 1947 Marion de Procé 1960-1973 Pierre Vidal 2 1966-1977 Victoria 2 1970-1978 Commandant Gué 1975-1980
Bordeaux Aquitaine Marine - (c) tous droits réservés 2012-2018 - Alain Clouet - contact : dossiersmarine@free.fr