Bordeaux Aquitaine Marine

La Baleine

Extrait de : Ambroise Paré - Œuvres complètes, 1579

Ce texte a été transcrit partiellement en français moderne pour faciliter sa compréhension.

Description de la baleine

La baleine est le plus grand monstre poisson qui se trouve en la mer, de longueur le plus souvent de trente-six coudées, de huit

de largeur, l’ouverture de la  bouche de dix-huit pieds, sans avoir aucunes dents, mais au lieu d'icelles, aux côtés des mâchoires, a

des lames comme de corne noire, qui finissent en poils, semblables à la soie de pourceau, qui sortent hors de sa bouche, & lui

servent de guide pour montrer le chemin, à fin qu’elle ne se heurte contre les rochers : ces yeux sont distants l’un de l'autre de

quatre aunes, & plus gros que la tête d'un homme, le museau court , & au milieu du front un conduit par lequel attire l’air, & jette

une grande quantité d'eau, comme une nuée , de laquelle elle peut remplir les esquifs, & les renverser en la mer. Quand elle est

saoule (rassasiée - ndlr), brame & crie qu’on la peut ouïr d'une lieue Françoise : elle a deux grandes ailes aux côtés, desquelles elle

nage, & cache ses petits quand ils ont peur, & au dos n'en a point ; la queue est semblable à celle du dauphin, &  la remuer émeut

si fort l’eau, qu'elle peut renverser un esquif ; elle est couverte de cuir noir, & dur.

Il est certain par l’anatomie qu'elle engendre ses petits vifs, & qu'elle les allaitent : car le mâle a des testicules & membre génital,

& la femelle une matrice & mamelle.

Elle se prend en certain temps

d'hiver en plusieurs lieux,

même à la côte de Bayonne, 

prés d’un petit village distant de

trois lieues, ou environ, de la

dite ville, nommée Biarritz.

Contre ledit village, il y a une

montagnette, sur laquelle até

édifiée depuis longtemps une

tour tout exprès pour le guet,

tant le jour que la nuit), pour

découvrir les baleines tant le

jour que la nuit qui passent en

ce lieu, & les apercevoir venir

tant pour le grand bruit qu’elles

font, que pour l’eau qu’elles

jettent par un conduit qu’elles

ont au milieu du front, &

l’apercevant venir sonnent une

cloche au son de laquelle

promptement tous ceux du

village accourent avec leur équipage de ce qui leur est nécessaire pour l’attraper. Ils ont plusieurs vaisseaux & nacelles, dont

certains sont seulement armés pour repêcher ceux qui pourraient tomber à la mer, les autres dédiés pour combattre, & sur

chacun il y a dix hommes forts & puissants pour bien ramer, & plusieurs autres dedans, avec dards barbelés, qui sont marqués de

leur marque pour les reconnaître, attachés à des cordes, & de toutes leurs forces les jettent sur la baleine, & lors qu'ils

aperçoivent qu'elle est blessé, qui se reconnaît par le sang qui en sort, lâchent les cordes  de leurs dards, afin de la lasser, & la

prendre plus facilement: & l’attire au bord, se réjouissent et font godechere (faire la fête- ndlr) , & participent chacun, ayant sa

portion selon le travail qu'il aura fait, qui se mesure à la quantité des dards qu’ils auront jeté, & se seront trouvés, lesquels

demeurent dedans, & les reconnaissent à leur marque.

Or les femelles sont plus faciles à prendre que les mâles, pour ce qu’elles sont soigneuses de sauver leurs petits, & s’amusent

seulement à les cacher, & non à s’échapper.

La chair n’est pas estimée, mais la langue, pour ce qu’elle est molle & délicieuse [ils] la salent ; premièrement le lard, lequel est

distribué en beaucoup de provinces, qu’on mange en caresme au pois ; ils gardent la graisse pour brûler, et frotter leurs bateaux,

laquelle étant fondue ne se congèle jamais ; des lames qui forment la bouche, on en fait des vertugales (baleine de corset, de

jupon- ndlr),  des manches de couteau, & plusieurs autres choses, & quant aux os, les gens du pays en font des clôtures aux

jardins ; ² des vertèbres, des marches et selles à s’asseoir en leurs maisons.

J’en fis apporter une que garde en ma maison, comme une chose monstrueuse.

Bordeaux Aquitaine Marine - (c) tous droits réservés 2012-2018 - Alain Clouet - contact : dossiersmarine@free.fr