Bordeaux Aquitaine Marine

Du salaire des gabariers en 1768

Extrait de : Coutumes du ressort de parlement de Guienne, T1 – Bordeaux, Labottière, 1768, p 478  TITRE QUINZIÈME - ART. CXVI. Droit des Passages de Rivière.  §. 1. A Esté arresté que pour le passage de la ville de Bourdeaus à Larmont (1), l'on payera homme & cheval un carolus, & à la Bastide (2) deux liards : homme à pied, tant jusques à Larmont qu'à la Bastide , un denier Tournois. Et sera tenu chacun gabarrier avoir trois personnages dedans la gabarre, c'est à sçavoir , un gouverneur & deux tireurs , avec équipage nécessaire. De Vaires (3) à Libourne comme à Larmont ; Et à la Caverniere (4) , deux liards pour homme. Et de Bourdeaus à Blaye (5) cinq sols Tournois, homme & cheval; & homme à pied dix deniers Tourn. Idem à Bourg. De Bourdeaus à Podensac, homme à cheval, deux sols six deniers Tournois. & homme à pied deux liards. De Bourdeaus à St. Macaire & Lengon, homme à cheval, cinq sols Tourn. & homme à pied dix deniers Tourn. Et est faite inhibition & deffence à tous gabarriers, de n'exiger plus grande somme à peine du fouet. Et à mesme peine, de ne refuser aucun personnage à passer (6). 1.  1. De Bord., à Larmont - Suivant le nouveau Tarif fait en 1755, par ordre de M. Claude-Louis de Tourny, Intendant, on paye pour le passage de Lormont à Vigne-Garonne, ou à Bacalan, un sol par personne à pied, & six sols par cheval: 2 Iiv. pour une voiture à 2 roues, 4. Iiv. 10 s. pour une voiture à quatre, & 1 Iiv. 15 s. pour un cabriolet: le fret du bateau est 12 s. mais après 8 heures du soir en hiver, on paye 30 s. & après 10 heure en été, 14 s. De Bord., à Lormont on paye 2 s. par personne : le fret du bateau est de 24 s. mais après 10 heures du soir, en été , il est de 48 s. & de 3 Iiv. après 8 heures du soir en hiver. Un Carolus valoit 10 deniers Tournois. 2.  2. A la Bastide -  Suivant les Lettres-Patentes du 17 Octobre 1763, on paye un sol par homme, & cinq sols par cheval avec le conducteur , ou quatre sols sans conducteur, 25 s. pour une voiture à deux roues, & 2Iiv. 10 s. pour celles à quatre, &cc. &cc. 3.  3. De Vaires à Libourne -  Il n'y a plus de passage de Vaires à Libourne ; mais un peu au-dessous, au Bourg de St. Perdoux, où on ne fait que traverser la Rivière, on paye suivant l'Arrêt du Conseil du 24 octobre 1751, 1 s. par personne, 3 s. par cheval, 15 s. par chaise, &cc. 4.  4. A la Cavernière. - C'est un bateau public qui part toutes les marées de Cavernes pour Libourne, & de Libourne pour Cavernes ; on y paye 3 ou 5 s. par personne. 5.  5. De Bord, d Blaye , &cc. - Pour Blaye , on paye 10 s. ainsi que pour Poudensac, St. Macaire, Langon,&cc. &cc. 6.  6. Ne refuser aucune personne.- Sauf les mendians valides, que plusieurs réglemens de Police défendent aux matelots de recevoir dans leurs bateaux de passage. (V. l'Ordonnance de Police du 18. Avril 1758. )  NDLR : Le carolus était une monnaie frappée par Charles VIII en 1483. Elle fut retirée de la circulation par Louis XI. Sa valeur était de 10 deniers.  Néanmoins le carolus continua d’être utilisé comme monnaie de compte parmi le peuple jusqu’à la fin du 18e siècle, et particulièrement à Bordeaux (cité dans le Dictionnaire Universel publiée chez Yverdon, 1771).  Rappelons par ailleurs les liaisons suivantes entre les monnaies de l’époque :     1 livre = 20 sols     1 sol = 12 deniers     1 liard = 3 deniers
Bordeaux Aquitaine Marine - (c) tous droits réservés 2012-2018 - Alain Clouet - contact : dossiersmarine@free.fr