Bordeaux Aquitaine Marine

Les Chantiers navals girondins

1. Libournais

Atelier Sirat – Fronsac (1800 – 1920)

extrait du site http://www.patrimoine-de-france.org 

« Etabli peu après 1800, face à la ville de Libourne, sur les bords de l'Isle, cet atelier de construction fluviale subit, comme tous les autres, le contrecoup du déclin du port de Libourne. Toutes les industries liées aux constructions de navires mais aussi les ateliers de voiliers ou d'avirons, encore très actives dans les années 1860-1865, seront ruinées au début du 20e siècle. Le chantier, dirigé par M. Sirat en 1909, est le seul dont l'activité résiste jusqu'en 1939. Actuellement, tous les ateliers de fabrication, à l'origine des hangars en bois, ont été démolis. Vers 1920, il y avait une dizaine de personnes occupant des postes fixes et de nombreux employés saisonniers.» constructions connues nom année type tonnage client Jacques Marie 1913 gabare René Suzanne vers 1920 gabare Ville de Libourne vers 1920 gabare Henri Adrien 1923 gabare

2. Autour de Langoiran

Hurmic – Portets (1880-1988)

extrait du site http://www.patrimoine-de-france.org            

« Le premier atelier de construction fluviale, avec scierie et menuiserie, est installé en 1880, en bordure de Garonne. On y construit des péniches et des bateaux, en bois de chêne. Un hangar couvre les rails d'accès à la cale. Les années 1950-1960, voient le déclin progressif des charpentiers au profit des constructeurs de coques métalliques. Pour répondre à ce nouveau marché, M. Hurmic adapte sa production : en 1970, un nouvel atelier est édifié pour travailler la tôle achetée aux aciéries de Longwy. En 1984, après le lancement du bateau " l'Aliénor ", le chantier est fermé. En 1989, pour éviter tout licenciement, les ouvriers sont placés sur des chantiers qui travaillent en sous-traitance. Sur place, utilisant l'ancien matériel à travailler la tôle, une petite activité est conservée. Elle concerne le découpage, pour mise à la ferraille, des vieux bateaux. Scierie à vapeur jusqu'en 1970. Machines à bois toutes vendues. Vers 1950 : 20 ouvriers. 1988 : 8 salariés.» constructions connues nom année type tonnage client Aliénor 1984 bateau mouche

Chantiers Tramasset – Le Tourne (1837 – 1983)

extrait du site http://www.patrimoine-de-france.org

« Créés en 1837, les chantiers Pierre Tramasset sont spécialisés dans la construction et la réparation maritimes. A cette époque, des centaines de gabares sillonnent la Garonne entre Langon et Bordeaux pour assurer le transport des marchandises. L'une d'entre elles, le " Deux Frères ", construit en 1892 pour transporter du vin ou des futailles, a été reconstituée, un siècle plus tard, et classée par le service des Monuments historiques. Les chantiers Tramasset construisent des goélettes, des yachts, des canots de pêche et des yoles. Ils assurent également l'entretien des péniches du canal du Midi et de la flotte du port de Bordeaux. Le " Petit chantier " comprend d'une part l'atelier de fabrication, destiné à la construction de barques en bois, avec un escalier menant au bureau dont le plancher sert à tracer des plans à l'échelle, et d'autre part le hangar qui couvre les rails d'accès à la cale. Le " Grand chantier ", édifié en 1892, permet d'accueillir de grand bateaux pour les réparations. Une étuve permet le cintrage du bois par imprégnation de vapeur d'eau. Vers 1900 une scierie est adjointe à l'ensemble pour débiter les troncs d'arbres. L'usine est ensuite électrifiée. Dans les années 1960, l'acier remplace progressivement le bois et le déclin des charpentiers profite aux constructeurs de coques métalliques. Les chantiers Tramasset ont cessé toute activité en 1983. Encore en place, mais en mauvais état : 1 machine à vapeur et 1 scie à ruban - Entre 1870 et 1914 : 40 ouvriers. 1963 : 7 charpentiers de marine.» Depuis cette date, une association constructions connues nom année type tonnage client Deux Frères 1892 gabare - Hibert Delille 1864 chalutier à vapeur - Coycaut, Arcachon Mauricien 1859 3 mâts-barque 396 t

 

Bordeaux Aquitaine Marine - (c) tous droits réservés 2012-2018 - Alain Clouet - contact : dossiersmarine@free.fr