Bordeaux Aquitaine Marine

Naufrages

EN REPARATION On lit dans le Courrier de la Rochelle (février 1870) Jeudi, l'administration de la marine à La Rochelle recevait une dépêche de l'inscription maritime à Royan, annonçant que le brick Aline Emma était abandonné, sur ses ancres, dans les parages de Mau- musson. Ce navire, commandé par le capitaine au long-cours Michel, du Havre, venant de Tampico, allant à Bor- deaux, avait été aperçu, mardi dernier, par une très- grosse mer, avec son pavillon en berne, au-milieu des bancs de l'entrée de la Gironde. —Au flot, il avait eu une chaîne cassée et il avait chassé sur ses ancres, jusqu'auprès de la dangereuse côte d'Avert, dans les brisants de laquelle l'équipage a eu à passer une cruelle nuit, perché dans la mâture, et sans qu'il fût possible de lui porter secours. Cependant le lendemain matin, malgré une houle énorme, le pilote Chagnollo, de Pauillac, est parvenu à recueillir dans sa barque et à conduire à Royan cet équipage composé de dix hommes impuissants à. ap- pareiller le navire. Quelques heures plus tard, le vapeur la Suzanne, capitaine Patoizeau, apercevant un bâtiment en dé- rive vers les bancs et les brisans, cacatois en croix, et sans personne à bord, parvenait non sans danger à le prendre à la remorque et le mettait en sûreté ' dans notre port, Jeudi,, L'équipage; et le capitaine Michel sont ard? vés;àLaiffloc&âl8iBOUffpitsaidre; pjaoeess&ni de leuaf oâgtteen% qu& m'ai pass éprouvés dTawariies sÈriense&î mai» avant! de Mrejronfe fouir Beardeaioïs, 311 restée rêgHaz lai dSffusfeqpeslfemies iidteniiniittls dte sauva-, tegev
Bordeaux Aquitaine Marine - (c) tous droits réservés 2012-2018 - Alain Clouet - contact : dossiersmarine@free.fr